banniere

 



L'agility


L'Agility est une magnifique discipline d'éducation canine, inventée par un anglais : Peter Lewis. Cette discipline est arrivée en France en 1988, prenant tout de suite un essor formidable et ce qui n'est, à l'origine, qu'une activité d'éducation, devient immédiatement une activité sportive à part entière.


L'Agility consiste à faire évoluer son chien sur un parcours d'obstacles divers, sans collier, sans laisse, dans un minimum de temps sans faire de faute.

Les obstacles sont classés en trois types :
- les sauts : haie, pneu, saut en longueur, mur
- les obstacles de contact : passerelle, palissade, balançoire, table
- les obstacles de passage : tunnel souple, tunnel rigide, slalom.


La discipline est accessible à toutes les races, même les plus petites ; les chiens sont répartis, suivant leur taille, en quatre catégories :
- catégorie A pour les petits chiens (moins de 37 cm au garrot) donc pour nos schnauzers nains,
- catégorie B pour les chiens de taille moyenne (- de 47 cm au garrot), donc les plus petits de nos schnauzers moyens,
- catégorie C pour les chiens de taille supérieure à 47 cm au garrot, donc pour les plus grands des schnauzers moyens et pour les géants.
- catégorie D pour les molosses et les chiens de très grande taille.

Bien que tous les chiens soient capables de pratiquer l'agility, certaines races, de par leur taille, leur poids, leur morphologie, leur caractère ou leur utilité, sont plus aptes, plus agiles, plus rapides que d'autres races et obtiennent de meilleurs résultats dans les concours.


Gilles et Ryan, champions de France 2004 d'agility,
catégorie A, 2e degré

Parmi nos schnauzers, celui que l'on retrouve le plus sur les parcours est le Nain. Sa vivacité, sa spontanéité, son intelligence, sa rapidité, font de lui un vainqueur potentiel. On le retrouve d'ailleurs très souvent sur les podiums. Il est donc très prisé par les agilitistes.
Le Moyen, lui, a un caractère plus affirmé et un peu plus délicat à éduquer mais avec un maître qui va baser son éducation sur un mélange de fermeté et de jeu, la complicité va pouvoir s'établir et l'équipe va pouvoir s'amuser sur les parcours d'agility. Cependant on ne retrouve que peu de schnauzers moyens en concours.

Quant au Géant, bien qu'un peu "handicapé" par ses grandes pattes et sa morphologie un peu lourde pour faire les meilleurs chronos, il donne une telle impression de beauté, de puissance, de virilité et de joie que c'est un vrai régal de le voir évoluer sur un parcours d'agility. Il se régale sur les parcours mais pour garder une bonne complicité il faut tout de même mettre une certaine fermeté dans les ordres donnés. Les podiums sont rarement pour lui car il a du mal a concurrencer les chiens plus légers et plus rapides tels bergers belges ou autres border collies mais le principal étant de participer et de s'amuser, il a bien sa place sur un parcours.


Copyright © 2006 Passion Schnauzers
Tous droits réservés